Chapelles et Statues

Les Chapelles

Rue Jean Jaures (près de la voiture)

Le Château de Bretagne » :une ferme importante et la chapelle , sur le coin de la rue Mozart sont détruits en 1974 pour la construction de l’école Alice Cotteaux. Cette chapelle abritait un Calvaire : le Christ en croix et de chaque côté un laron

N° 7 rue Joseph Leroy La chapelle est détruite en 2007 pour l’installation d’une clinique vétérinaire.

Rue du Général De Gaulle n°11 ( à droite de la façade de l’ancienne mairie )

La chapelle est détruite en 1960. En contrepartie la mairie fait construire un oratoire rue Victor Hugo , à 100 métres de la « Petite Frontière ». Y est installée en 1961 une statue de Notre – Dame de la route.

la Chalelle des Soeurs. rue Marceau

En remplacement d’un oratoire de 1950, devant la maison des Soeurs Dominicaines est construite une chapelle en 1966, ce qui permet d’agrandir la surface dédiée au dispensaire. En 2012 la chapelle est affectée aux messes matinales de la paroisse : concélébration par les curés successifs et l’abbé Gérard Catteau. En 2015 la maison est vendue à un particulier et la chapelle est détruite.

.

Les oratoires

ORATOIRE NOTRE-DAME DE LA ROUTE rue Victor Hugo

Construit par la mairie en contre partie de la chapelle détruite parce que située devant la façade de la mairie rue De Gaulle. La statue N-D de la Route, offerte par le curé E.Lefebvre en 1954 au quartier de la  » Petite Frontière » est installée en 1961. Chaque année, c’est le point de départ de la procession du 15 Août, la Sainte est portée jusqu’à l’ église Saint Vaast.

Deuxième des quatres statues offertes par le curé E. Lefebvre aux quartiers de Leers en 1954 ; pour le « Vert Bois  » d’ abord implantée rue Hoche elle est vandalisée . Monsieur René Guelton réalise cet oratoire sur sa propriété, en bordure de route , rue de Lys et assure son entretien. Bénédiction le 13 Mai 1964.

Les Niches

Niche en forme de barque 3° statue offerte NOTRE – DAME DE LA PAIX

Pour le quartier de Gibraltar elle est implantée dans le mur de la demeure de Mr D’ Orgeville

La quatrième et dernière statue offerte Notre-Dame de Toute Bonté

Au quartier du « Trieu de Leers » rue Jules Ferry. Là, également la niche subit des dégradations mais elle est réparée et la Vierge reste dans le quartier

Au 76 rue du Château d’eau, la ferme Delbecque dite la ferme maraîchère est ornée d’une niche qui nous propose une dévotion au Sacré- Coeur et à Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Dans cette même rue, un particulier utilise la petite fenêtre près de la porte d’entrée pour exposer une statue.

Rue Joseph Leroy, la ferme Derycke portant inscription :1745 sur une de ses poutres , mais déjà prés!ente sur le plan figuratif de 1703 ( à l ‘époque  » Chemin de l’église ») possède une niche vide. D’après un ancien leersois, elle abritait la statue de Saint Marcel.